Insurance & Reinsurance – Free provision of services, company law reform, PRIIPs – 8 February 2017

Insurance & Reinsurance – Free provision of services, company law reform, PRIIPs – 8 February 2017

Posted on 08/02/2017

ACTUALITÉS

1. Actualités jurisprudentielles majeures : libre prestation de services/marché France

Le contenu de la notice d’information

Dans le cadre de son obligation d’information, l’assureur remet préalablement à tout engagement du souscripteur la note d‘information qui a vocation à reprendre, pour une information de qualité, les dispositions essentielles de l’opération d’assurance envisagée.

La Cour de cassation a sanctionné un assureur vie luxembourgeois pour une note d’information qui s’est contentée de recopier les conditions générales, à l’exception d’une annexe, sans tenir compte des exigences précises de l’article L. 132-5-2 Code des assurances français (Décision C.Cass 2ème Ch.civ. du 8 décembre 2016 n° de pourvoi : 15-26-086).

L’adéquation du produit d’assurance groupe proposé par un souscripteur à un adhérent

Pour mémoire, un devoir de conseil renforcé pèse sur l’assureur qui se doit d’expliquer au client l’intérêt de souscrire le contrat d’assurance vie qui sera signé, tout en prenant en considération ses attentes et ses besoins (article L.132-27-1 du Code des ass.- Recommandation ACPR du 8 janvier 2013).

Les juges sanctionnent avec rigueur le non respect de cette obligation y compris s’il s’agit d’un banquier souscripteur qui propose le produit d’assurance à un adhérent. En l’espèce il s’agissait d’une banque, qui dans le cadre de son obligation de conseil doit également satisfaire à l’obligation de conseil en s’assurant de l’adéquation des produits proposés à la situation personnelle et aux attentes des adhérents (Décision C.Cass. 2ème Ch.civ. du 8 décembre 2016 n° de pourvoi : 14-29729).

2. Risque de contrariétés entre les statuts d’une compagnie d’assurance et la réforme en profondeur du droit des sociétés de l’été 2016

Le mode de direction d’une compagnie d’assurance risque de se heurter aux nouvelles dispositions de la loi du 10 août 2016 ayant profondément réformé le droit des sociétés et la gouvernance d’entreprise en droit luxembourgeois. Désormais les fonctions de comité de direction ou de directeur général sont des organes prévus par la loi, avec des pouvoirs qui peuvent ne plus coïncider avec les statuts actuels.

Outre ces nouveaux organes, la réforme en profondeur du droit des sociétés nécessitera une refonte des statuts pour les adapter. Le délai de mise en conformité est assez court puisqu’il expire en août 2018.

3. Veille réglementaire PRIIPS

Pour rappel, le 30 juin 2016, la Commission européenne a adopté des normes techniques de réglementation complétant le règlement dit « PRIIPs ». Ces normes techniques ont suscité de nombreuses discussions au sein des professionnels du secteur qui les ont rejetées. En effet, le nouveau DICI, tel qu’il aurait dû résulter du texte de la Commission européenne allait rendre l’information destinée aux épargnants opaque voire trompeuse en supprimant toutes références aux performances passées et en utilisant des scénarios prospectifs (favorable, modéré et défavorable) calculés sur la base de méthodologies peu claires et rendant des informations parfois inexactes, en particulier concernant les produits dits « multi-options ». Pour la première fois dans l’histoire du droit de l’Union européenne, la Commission des affaires économiques du Parlement européen a rejeté à l’unanimité un acte délégué produit par la Commission européenne. Le 9 novembre 2016, la Commission européenne a annoncé officiellement sa proposition de reporter la date d’entrée en vigueur d’un an du règlement PRIIPs, soit au 1er janvier 2018.
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________

NEWS

1. Important case law developments: free provision of services/market France

The content of the information notice

As part of their information obligation, the insurer delivers, prior to any engagement of the subscriber, the information notice, which in order to give quality information, is designed to include the essential provisions of the proposed insurance operation.

The Cour de cassation sanctioned a Luxembourg life insurer, who delivered an information notice, which limited itself to simply copying the terms and conditions, with exception of one annex, without any regard to the requirements laid down by article L. 132-5-5 of the French Insurance Code (decision C.Cass, 2nd civil chamber, of the 8 December 2016, appeal number 15-26-086).

The adequacy of the group insurance product proposed by the subscriber

For the record, a reinforced information obligation exists for the insurer, who must explain to his clients the interest of concluding a life insurance policy, while also taking into account the client’s expectations and needs (article L.132-27-1 of the Insurance Code – ACPR recommendation of 8 January 2013).

The judges sanction the non-compliance with this obligation severely, even when confronted to bankers. In this particular case the Court decided that a bank, as part of its information obligation, needs to ensure the adequacy between the proposed products and the personal situation and expectations of the adherent (Decision C.Cass, 2nd civil chamber, of the 8 December 2016, appeal number: 14-29729).

2. The risk of contradiction between an insurance company’s statutes and the fundamental company law reform intervened in the summer of 2016

The management method of an insurance company may collide with the new dispositions of the law of 13 July 2016 having reformed the company law and the corporate governance under Luxembourg law. Henceforth, the functions of executive and management committees, are statutory bodies, with powers which may not coincide with the current statutes.

In addition to the legal enshrinement of these new bodies, the fundamental company law reform will imply a redrafting of the statutes in order to adapt them to the new legal provisions. The deadline for compliance is relatively short because it expires in August 2018.

3. Regulatory watch on PRIIPS

As a reminder, on 30 June 2016, the European Commission adopted regulatory technical standards completing the so-called “PRIIPs” regulation. These technical standards have raised many concerns by the professionals of the sector who rejected them.

Indeed, the new “DICI”, as it should have resulted from the European Commission’s text would have made the information dedicated to the savers opaque and misleading by removing any references to the past performances and by using prospective scenarios (favorable, moderate and unfavorable) calculated on the basis of unclear methodologies and giving wrong information, particularly regarding the so-called “multi-options” products. For the first time in the history of the European Union law, the Commission of the economical affairs of the European Parliament has unanimously rejected the delegated act prepared by the Commission. On 9 November 2016, the European Commission officially announced that it would postpone the implementation of its proposition by one year, i.e. to 1st January 2018.